Les affaires ne sont pas personnelles et ne devraient pas l’être

Pour plusieurs raisons (dont la plupart sont liées au crédit), il faut éviter de mêler les affaires et les finances personnelles. Bien que de nombreux entrepreneurs financent d’abord leur jeune entreprise au moyen de fonds personnels, en utilisant par exemple leur valeur domiciliaire, leur épargne personnelle ou leur carte de crédit personnelle pour mettre les choses en branle, ce n’est pas une bonne idée à long terme.

En voici quelques raisons :

1. Vous ne contribuez pas à bâtir votre profil de crédit d’entreprise.

Il peut vous sembler commode de sortir votre carte de crédit personnelle pour régler une dépense d’entreprise, mais la transaction n’est pas portée au crédit de votre entreprise et ne vous aide donc pas à bâtir un solide profil de crédit pour votre entreprise. Les entreprises en phase de démarrage ont parfois de la difficulté à obtenir du crédit pour entreprise, mais elles peuvent se tourner vers certains fournisseurs de crédit chez qui il est relativement facile d’être admissible à du financement. Le crédit commercial accordé par certains fournisseurs est une excellente option, de même qu’une carte de crédit pour entreprise. Ce type de dette vous permettra de bâtir un profil de crédit d’entreprise et pourrait vous aider plus tard lorsque vous aurez besoin d’un petit prêt commercial.

2. Votre cote de crédit personnelle pourrait s’en ressentir.

Environ 30 % de votre cote de crédit personnelle est fondée sur le montant de votre crédit disponible par rapport au montant utilisé. Les soldes élevés souvent associés aux dépenses d’entreprise pourraient donc nuire à votre cote de crédit personnelle si vous utilisez votre propre carte de crédit. C’est le cas même si vous remboursez le solde chaque fois qu’un paiement est dû. Une carte de crédit pour entreprise est une meilleure solution.

3. La comptabilité est plus problématique et peut mettre votre entreprise en péril.

Séparer les dépenses personnelles des dépenses d’entreprise peut représenter un défi comptable pour une entreprise à propriétaire unique, mais peut devenir un problème important dans une société. Comme votre entreprise est considérée comme une entité distincte, en traitant le compte de chèques commercial comme s’il s’agissait de votre compte personnel, vous atténuez la distinction entre vous-même et votre entité commerciale et risquez de vous exposer à la responsabilité personnelle.

Que votre entreprise soit une organisation bien établie ou en phase de démarrage, une entreprise à propriétaire unique ou une société, il est tout simplement logique de séparer le personnel du commercial. C’est l’une des premières étapes pour bâtir un profil de crédit d’entreprise qui peut éventuellement mener à d’autres options de financement. L’une des plus grosses erreurs qu’un propriétaire de petite entreprise peut commettre lorsque son entreprise grossit consiste à dépendre de son crédit personnel pour régler ses dépenses commerciales, d’autant plus que des options s’offrent à lui pour bâtir un bon profil de crédit d’entreprise.

Prêt à laisser OnDeck changer les choses pour votre entreprise?